Политики и выборы, Голосуйте свободно, Участвуйте в демократии, Голосуйте за перемены, Онлайн референдум
Sarah Turine

Sarah Turine: Si tu ne sais pas où tu vas, regarde d'où ...

Sarah Turine 48%

button ElectionsMeter.com

... tu vas, regarde d'où tu viens

 

De l'Arménie à Bruxelles-Hal-Vilvoorde

 

Ce proverbe africain a été cité par Monsieur Mahmourian dans son discours lors de la 95ème Commémoration du Génocide des Arméniens qui se tenait, comme chaque 24 avril, ce midi à Ixelles. Autour de lui, bien sûr de nombreux Arméniens, mais aussi des représentants de la communauté juive et de la communauté rwandaise et des représentants de la classe politique (en tout cas d'Ecolo, notamment Christos Doulkeridis, Isabelle Durant, Barbara Trachte,et moi-même, quelques-un du MR étaient aussi présents).

 

"Si tu ne sais pas où tu vas, regarde d'où tu viens" prend tout son sens dans la bouche d'un représentant d'un peuple victime d'un génocide. La mémoire du passé, aussi tragique et terrifiant soit-il, est importante. Importante pour le peuple en question. Une jeune fille disait dans un poème "On m'a assassiné et j'ai survécu". Pour ne plus uniquement survivre, mais pouvoir revivre, vivre dignement, un peuple doit retrouver son intégrité, doit connaître son histoire pour anticiper les menaces. Cette mémoire du passé est nécessaire pour les autres aussi, les descendants des génocidaires, mais aussi l'ensemble des êtres humains. Quand l'homme est capable, collectivement et froidement de commettre un acte d'une telle barbarie qu'est tout génocide, on ne peut pas se le cacher, ni l'oublier. La conscience de chacun d'entre nous doit le savoir. C'est une des balises nécessaires pour que cela ne se reproduise plus.

 

"Si tu ne sais pas où tu vas, regarde d'où tu viens", Monsieur Mahmourian a aussi adressé ce message aux Belges et à sa classe politique. A l'heure où notre pays frise la crise de régime, où chaque minute qui passe semble radicaliser les propos et les positions de part et d'autres de la frontière linguistique, ce message je l'ai reçu comme une proposition de sagesse. Ce conflit est bien sûr lié à nos identités multiples de Belge, et à notre histoire. Quand en 1795, la France a repris les territoires de la future Belgique aux Hollandais, et a divisé ce territoire en arrondissement, il y avait l'arrondissement de la Dyle reprenant Bruxelles et les deux Brabants. Ces territoires sont intrinsèquement liés depuis longtemps et les langues françaises et néerlandaises s'y sont frottées depuis longtemps également. Il suffit d'écouter le dialecte bruxellois pour s'en rendre compte. Mais ce conflit pourrit aussi l'atmosphère et empêche la classe politique de s'emparer à bras le corps des enjeux sociétaux, sociaux, économiques et environnementaux.

 

En tout cas s'il est nécessaire d'arriver urgemment à un accord négocié et équilibré sur les questions liées à l'arrondissement de BHV, il est aussi nécessaire que chacun d'entre nous, du Nord et du Sud, nous puissions regarder d'où nous venons, nous Belges,accepter l'inextricable histoire commune des néerlandophones et des francophones, des Flamands, des Bruxellois et des Wallons plutôt que de spéculer sur les r. eacute;sultats électoraux si nous voulons trouver une solution durable et acceptable par tous.

 

Source: Sarah Turine (24.4.2010)


bibi -
Пометитьno spam

ElectionsMeter не несёт ответственности за содержание аргументов. Обращайтесь пожалуйста к изображаемому пользователю или автору аргумента. Каждый аргумент и каждый текст опубликованный на ElectionsMeter должен включать оригинальное имя автора со ссылкой на первоисточник. Пользователи обязаны иметь ввиду уведомления о нарушении авторских прав. Пожалуйста, прочитайте внимательно правила пользования сайтом.

Назад на опрос: > Belgium > Политики > Sarah Turine
 
load menu